Mutilations génitales: les députés bruxellois veulent intensifier la prévention et le dépistage

  • Jérôme Durant
    Ce mercredi, c'est la Journée mondiale de tolérance zéro à l'égard des mutilations génitales féminines. Hasard de calendrier, le parlement francophone bruxellois a voté hier, en commission et à l'unanimité, une résolution visant à intensifier la prévention et le dépistage des victimes d'excision. La mesure centrale que veut encourager ce texte à portée essentiellement symbolique, c'est la systématisation d'un examen gynécologique annuel pour les jeunes filles identifiées comme à risque. Il faut dire que, si la pratique est interdite et passible de poursuites pénales en Belgique depuis 2001, les statistiques sont alarmantes.

Proposition de résolution visant à intensifier la prévention des mutilations génitales féminines

Intervention de Fatoumata Sidibé, Députée bruxelloise, concernant sa proposition de résolution visant à intensifier la prévention des mutilations génitales féminines - 5 février 2019. Le rapport est disponible ici
Je me réjouis que mon texte soit agencé à  la veille d’un jour important, le 6 février  Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines. La lutte contre les MGF est un combat depuis de nombreuses années.  Je connais la problématique, je connais le terrain.<--break->

L’urgence d’ouvrir le débat sur la création du musée de l’immigration

Parlement bruxellois
Interpellation de Mme Fatoumata SIDIBE, Députée bruxelloise DéFI, à M . Rudi VERVOORT, Ministre-Président du Gouvernement bruxellois, chargé des Pouvoirs locaux, de la Politique de la Ville, du Développement territorial, des Monuments et Sites, du Tourisme et des Affaires étudiantes. - 16 janvier 2019
Concerne : L’urgence d’ouvrir le débat sur la création du musée de l’immigration

Pages